Total TTC: 0,00 €
Blog navigation

Offrir une carte cadeau

  

Etriers

Quel que soit son modèle, un étrier doit d’abord assurer une bonne base au cavalier. Il doit participer au bon équilibre de l’ensemble du corps et assurer une parfaite adhérence du pied. Le choix d’un étrier plutôt lourd ou léger dépend surtout des goûts et des habitudes de chacun. On retiendra qu’un étrier lourd est plus facile à rechausser pour ceux qui ont tendance à les perdre. Les étriers légers sont en revanche plus confortables si on souhaite monter étriers déchaussés, car ils ne créent pas de douleur lorsqu’ils viennent taper sur la cheville du cavalier. La sécurité est aussi une donnée importante. Les étriers de sécurité sont conçus pour éviter les risques d’accrochage du pied en cas de chute.
Nous avons sélectionné pour vous plusieurs modèles : étriers de sécurité, étriers aluminium très légers, à plancher large, plancher incliné…

Il y a 16 produits.

Affichage 1-16 de 16 article(s)

Filtres actifs

Etriers de sécurité HKM
Prix 33,29 €
Housse d'étriers en néoprène
Prix 9,17 €
Etriers de sécurité ARENA...
Prix 124,17 €
Etriers Eoles Soft marron
Prix 74,58 €
Etriers Colorflex légers gris
Prix 26,67 €
Étriers de sécurité Ellipse Spikes rose fushia
Prix 157,50 €
Housse d'étriers fibres...
Prix 6,00 €
Etriers de sécurité ARENA ALU+ noirs
Prix 149,58 €
Etriers aluminum HKM
Prix 74,17 €
Étriers JIN STIRRUP "Precious" SWAROVSKI strass
Prix 207,50 €
Planchers d'étriers
Prix 2,50 €
Etriers aluminium doré
Prix 124,17 €
Elastiques d'étriers de sécurité
Prix 1,25 €
Etriers de sécurité Feeling
Prix 36,25 €
Etriers aluminium Prestige
Prix 207,50 €
Etriers Soft'up Pro bleu
Prix 215,83 €

Les étriers permettent de faciliter la tenue en selle du cavalier. Leur modèle varie en fonction de discipline équestre pratiquée. Les étriers participent généralement au confort, à la sécurité, à la stabilité et à la position recherchée par le cavalier selon ses activités lorsqu’il est en selle.


Quelles sont les différentes parties d’un étrier d’équitation ?

Un étrier est constitué de deux branches symétriques ou non selon les modèles. Le trou permettant de relier l’étrier aux étrivières est appelé « œil de l’étrier ».
La partie sur laquelle le pied du cavalier prend appui est appelée « Plancher de l’étrier ». Sur des étriers destinés à la monte classique, le plancher est souvent recouvert d’une matière antidérapante pour assurer un meilleur appui au pied du cavalier. Classiquement, les planchers d’étriers sont recouverts de caoutchouc, mais il existe maintenant de très nombreux modèles dont l’adhérence est assurée par un plancher aluminium à structures antidérapantes ou des résines équipées de picots en acier.


Les étriers peuvent être composés de différentes matières

Les étriers en aluminium sont maintenant les plus répandus. Ils sont légers avec des planchers dont la structure est conçue pour une bonne adhérence du pied en toute circonstance.
Les étriers les plus classiques sont en acier inox. Il existe aussi de plus en plus de matériaux composites permettant une grande latitude de formes.
Le matériau utilisé a aussi une influence sur la solidité et sur le poids de l’étrier. Des étriers en acier sont bien sûr plus solides que des modèles en matériaux composites.
Par contre les matériaux composites comme la résine ou les polymères autorisent un grand choix de formes et de couleurs d’étriers.



Faut-il choisir des étriers lourds ou légers ?

Le poids des étriers est un critère à prendre en compte lorsqu’on veut choisir des étriers.
Certains cavaliers préfèrent des modèles lourds, car il est plus facile de les rechausser lorsqu’on a tendance à perdre ses étriers. Ils peuvent aussi améliorer le sentiment de sécurité chez certains cavaliers. Les étriers légers sont en revanche plus confortables lorsqu’on souhaite monter étriers déchaussés. Des étriers lourds peuvent en effet être désagréables lorsqu’ils viennent taper sur les chevilles du cavalier s’il galope ou trotte sans étriers.                                                                

Les étriers de sécurité

Les étriers de sécurité sont conçus pour éviter l’accrochage du pied dans l’étrier en cas de chute du cavalier. Il existe de nombreux modèles plus ou moins onéreux. Les étriers de sécurité les moins chers sont les étriers en acier dont la branche extérieure est remplacée par un élastique. L’élastique maintient le pied dans l’étrier, mais il le libère lorsque le cavalier chute de cheval.
D’autres modèles d’étriers de sécurité, généralement plus chers, ont une branche extérieure flexible pour éviter que le pied reste coincé en cas de chute. Ces étriers de sécurité sont généralement en résine ou en polymère avec des possibilités de formes et de couleurs très variées. Les premiers et les plus connus sont des modèles comme les soft’up de Free Jump, mais il en existe maintenant beaucoup d’autres.
Certains étriers de sécurité ont une branche articulée qui s’ouvre en cas de chute.


Les étriers compensés

L’intérêt des étriers compensés réside dans le fait qu’ils incitent le cavalier baisser ses talons et mieux rentrer les pointes de pied.
Ces étriers sont surtout utilisés en saut d’obstacle, car ils permettent de mieux stabiliser le cavalier et, au final, de mieux accompagner les mouvements du cheval sur les sauts.


Quels étriers pour quelle discipline ?

Les étriers de saut d’obstacle

Nous l’avons vu, les cavaliers orientent souvent leur choix vers des étriers de sécurité et des étriers compensés pour améliorer le fonctionnement des articulations de leur cheville.
Certains étriers ont aussi un plancher amortissant pour permettre aux articulations de la jambe du cavalier de mieux encaisser les sauts.

Les étriers pour le dressage

Généralement, les cavaliers de dressage préfèrent les étriers lourds, car ils recherchent surtout la descente de la jambe. Avec des modèles trop légers, le risque de perdre ses étriers est plus important.
Les étriers pour le dressage sont aussi assez classiques dans leur design et dans leur couleur en raison des exigences des règlements de concours qui imposent souvent la sobriété dans cette discipline.


Les étriers pour l’endurance

Les étriers d’endurance sont généralement légers et possèdent souvent un plancher assez large pour soulager les appuis du cavalier amenés à parcourir de grandes distances.


Les étriers d’équitation western ou de travail

Ces étriers sont de formes et de matières très diverses : métal, bois ou cuir.


La bonne longueur pour chausser ses étriers

Là encore tout dépend de la discipline pratiquée. Les cavaliers d’obstacle ont tendance à chausser court, car ils cherchent à privilégier le bon fonctionnement des articulations de leurs jambes. Cela leur permet de mieux accompagner les mouvements de cheval et d’amortir les impacts sur le sol lors des réceptions d’obstacle. Chausser court est aussi un bon moyen de libérer la ligne du dessus chez le cheval de manière à lui permettre de mieux s’articuler au-dessus des obstacles.
À l’inverse, les cavaliers de dressage chaussent très long, le pied touche à peine le plancher de l’étrier et reste très aplat comparativement au cavalier d’obstacle qui cherche à baisser ses talons. L’objectif du cavalier de dressage étant de bien envelopper le cheval avec ses jambes, notamment en les gardant très verticales. Le fait d’avoir un étrier lourd permet de mieux le stabiliser ce qui est un avantage pour un cavalier qui chausse long.